No posts found.

Childhood obsessions can often be traced back to a single event. For me it was standing in a forest on a cold, damp November morning and experiencing the visceral thrill of a Group B rally car at close quarters. The event was the 1983 RAC Rally. The car, the Audi Quattro of Finland’s Hannu Mikkola. I was hooked.Spool forward a decade and my teenage years spent poring over car magazines had given way to an art school education, followed by a successful career as a graphic designer. But the car bug never quite left me.

In 2004 I decided to take a sideways career move, and made my first foray into automotive illustration. Since that time I’ve enjoyed the support of trusting magazine editors, enthusiastic corporate clients, and countless customers, allowing me the freedom to experiment, and the time to develop my style.Whether I’m working on an editorial cartoon, a corporate commission, or a new print release, my aim is always to go beyond simply depicting a car, by attempting to capture something of its character; the visual drama of a Lamborghini Countach, the cuteness of a Fiat 500, or the raw energy of Mikkola’s Quattro.

Les obsessions infantiles peuvent souvent remonter à un seul événement. Il était debout dans une forêt, un matin de novembre froid et humide et éprouvait le frisson viscéral devant une voiture de ralliement du groupe B à proximité. L’événement était le Rally RAC de 1983. La voiture, l’Audi Quattro de Hannu Mikkola, Finlandais. J’étais accro. J’ai passé une dizaine d’années et mes années d’adolescence a me consacrer aux magazines automobiles, puis à une formation artistique, suivi d’une carrière réussie en tant que graphiste. Mais le frisson viscéral ne me quitta jamais.

En 2004, j’ai décidé de faire un mouvement de côte dans ma carrière et je fis ma première incursion dans l’illustration automobile. Depuis lors, j’ai apprécié le soutien des éditeurs de magazines de confiance, des clients corporatifs enthousiastes et d’innombrables clients, me permettant la liberté d’expérimenter et de développer mon style. Si je travaille sur un dessin animé, une commission d’entreprise , ou une nouvelle version imprimée, mon but est toujours d’aller au-delà de la simple représentation d’une voiture, en tentant de capturer quelque chose de plus; Le drame visuel d’un Lamborghini Countach, la rage d’un Fiat 500 ou l’énergie brute de la Quattro de Mikkola.

Guy Allen

 

Guy Allen 3